BLITZ DE NOVEMBRE : STEPHAN LE RETOUR

C’est dans un climat de fête que s’est déroulé l’incontournable blitz mensuel, maintenant bien encré dans la tradition du club . Les participants venus plus nombreux qu’à l’habitude ne s’y sont pas trompés , il est vrai que c’était le retour de Stephan , absent depuis trois mois . Guy le centenaire, a réclamé les pendules de son époque ,celles d’un autre âge, les pendules tic-tac et comme à son habitude il a voulu être pivot justifiant cette demande par le fait qu’il est le plus âgé, ce que personne ne conteste .Stéphan n’a pas manqué son retour puisqu’il finit premier avec 9 pts sur 9 suivi par Gilles 7 pts le podium étant complété par Hugo, Christophe et Carlos tous les trois avec 5 pts .C’est notre porte-parole Hugo qui comme a son habitude a proclamé les résultats après avoir salué le retour de Stéphan et sans citer le nom du dernier.

CAHORS AVEC LES HONNEURS

 

Il n’y avait qu’un seul proxénète dans l’équipe de Cahors qui s’est rendue ce dimanche sur les bords de la Garonne à Toulouse , rue Bayard .Cette rue célébrissime pour son activité plus que séculaire et très peu orthodoxe , a été le théâtre de la ronde 2 de l’inter-club .Ce déplacement s’avérait des plus périlleux tant le club toulousain aux ambitions fort légitimes, fait figure d’ogre dans ce groupe . Ces craintes furent confirmées à la lecture de la feuille de match, le club toulousain alignant sur les quatre premiers échiquiers des joueurs aux références impressionnantes .Ce fut donc mission impossible pour Michelangelo, Gilles, Vincent et HUGO. Cependant les victoires de Guy et de Carlos, combinées avec la très belle partie d’un Tristan des grands jours, laissaient entrevoir un inespéré match nul . Christophe, face à un joueur aguerri et accrocheur semblait tenir le choc mais ne réussit pas à percer et dut partager les points très logiquement . Les cadurciens s’inclinent 4-3 .

LA CROISADE DES ALBIGEOIS

 

C’est au pied de la célèbre cathédrale Sainte-Cécile que nos joueurs d’échecs se sont rendus le 11 Novembre dernier . De quoi raviver certains souvenirs puisque Guy avait déjà participé à la croisade contre le catharisme . Cette fois-ci il s’agissait de l’incontournable tournoi rapide celui d’Albi .Ce sont pas moins de 130 joueurs venus des quatre coins de la Région dont 9 cadurciens (Denis, Tristan,Hugo,Michelangelo,Guy,Linda, Aurele et Carlos) .
Dans le tournoi A Vincent Denis finit à la 16° place et meilleur cadurcien ce qui donne un aperçu du niveau des participants . Dans le tournoi B, le très expérimenté Guy a longtemps fait figure de vainqueur, jouant table 1, mais ne tenant pas la distance, il s’écroule quelque peu sur la fin et finit 10° et meilleur cadurcien . A noter la première participation et les premiers points marqués par Rachel au cours d’un tournoi officiel ; nous pouvons ainsi mesurer le chemin réalisé par notre si discrète enseignante .
Linda avec 3,5 points décroche le prix de première féminine .

TOURNOI PRINCIPAL : EGO HUGO

 

Si Victor Hugo affirmait « ego Hugo » ( moi Hugo ), Hugo Lemasçon a bien mérité le droit d’affirmer : « ego Hugo generalis », ( moi Hugo Général ) . Certes Léopold Hugo,père de Victor était Général d’Empire mais Hugo Lemasçon est sans aucun doute le Général sur un champ de bataille bien particulier,celui où les morts ressuscitent, celui des 64 cases, noires et blanches .
Le tournoi Principal à peine commencé Hugo a déjà pris une sérieuse option à sa propre succession ayant déjà défait plusieurs des principaux prétendants à la victoire finale ,et ce à la faveur d’une stratégie largement éprouvée consistant à attaquer au centre après avoir attiré son adversaire sur les ailes prenant Austerlitz comme modèle .
C’est un étonnant Guy Rouqual que notre Général dut affronter en premier, le grand-père des échecs, le papi aux cheveux blancs , en passe de remplacer Jeanne Calment , puisa en lui l’énergie de rendre coup pour coup plusieurs heures durant ,très éprouvantes pour ses vieux os,repoussant le Général dans ses derniers retranchements, avant, à bout de souffle, de courber l’échine, sans démériter toutefois .Puis c’est son rival historique, Tristan, qui dut rendre les armes face à Hugo au terme d’une partie si disputée que les deux compères finirent tard dans la nuit ; le monstre de St Urcisse optant pour une Est-Indienne des plus dangereuse, Hugo choisit le grand roque pour lancer ses troupes sur l’aile Roi mais s’exposa par la même occasion au feu de ce diable de Tristan sur la diagonale a1-h8 ouverte et bien contrôlée par ce dernier . Enfin victoire face au néo-cadurcien Vincent, tout nouveau Champion du Lot en rapide et nouveau César . Tout commença de la plus mauvaise manière pour notre Général si malmené qu’il en perdit une pièce , mais menant un combat des plus héroïque il réussit à tenir bon pour arriver en finale où il prit définitivement le dessus . A noter l’exploit de Linda dite Cruella d’enfer mettant à profit une erreur de Guy le papi pour arracher une victoire des plus surprenante , au point qu’il se murmure que Guy pourrait très prochainement devenir locataire de la résidence d’Olt .

Les résultats à ce jour :

Hugo – Guy : 1-0 Linda – Guy : 1-0
Hugo – Tristan : 1-0 Hugo – Vincent : 1-0
Carlos – Hugo : 0,5 – 0,5 Tristan – Karine : 1-0