LES 20% DE DON SALLUSTRE

C’est une équipe cadurcienne diminuée qui s’est rendue à Aubin en Aveyron pour la ronde 3 de la NIV . Ni l’absence de quatre joueurs cadres, ni la présence de Dominique Leygue dans l’équipe adverse considéré comme l’un des 100 meilleurs joueurs français, n’a entamé la bonne humeur des locataires de la rue Clémenceau . Cette rencontre était également l’occasion de retrouvailles, puisque l’ancien cadurcien exilé à Figeac à l’inter-saison, a bien signé sa licence à Aubin. Et voilà notre fameux figeaco-aubinois, et néanmoins ami lancé dans une campagne de provocations des plus amicale , les jours précédant le match, nous adressant jour après jour par mail le compte à rebours de la partie .Tout a commencé devant l’hôtel Jean XXII par quelques gâteaux en forme de cœur préparés par Cruella , ce qui n’a pas échappé à notre capitaine Michelangelo qui en a réclamé immédiatement 20% au titre des impôts , découvrant ainsi son lien de parenté avec le fourbe et machiavélique Don Sallustre , le fameux héros de Victor Hugo .
Après un petit voyage d’à peine deux heures au cours duquel Gilles le conducteur du premier véhicule a montré quelques signes de faiblesse inquiétants , c’est au pied de la mine à ciel ouvert « La Découverte » que nos joyeux lurons ont déjeuné ; un repas, qui à n’en pas douter, fera date dans les annales du club .Sébastien, arbitre de la partie donna le coup d’envoi à 14H15 . A L’échiquier 1 Don Sallustre en capitaine-sacrifice avait la lourde tâche d’affronter D Leygue , nul ne sait s’il a réclamé 0,2 du point . A noter les très belles parties de Hugo et de Vincent, ce dernier encouragé discrètement par Aurelle et ses petites tapes dans le dos prouvant ainsi que l’on peut être fils sans être cruel …ça fait rêver ! . César Vincent a littéralement pris d’assaut les lignes adverses , prenant l’avantage dès le départ par plus d’espace cueillant les noirs sur leur starting -block comme à Pearl Harbor . Le général, plus Hugo que jamais dans une finale de fous de couleurs opposées théoriquement nulle, armé d’une patience inouïe dont on parlera à coup sûr dans le Landerneau , n’avançant qu’après avoir tout assuré , réussit à rendre ses deux pions passés et liés irrésistibles au terme d’une partie d’usure de 5H30 . Christophe largement gagnant,a ruiné ses légitimes espoirs en laissant son fou pourtant idéalement placé en h6 mais sans défense . Les acteurs se sont quittés sur un partage des points :

AUBIN:4 CAHORS : 4

BUSSACHINI 1871 : 0 LEYGUE 2283 : 1
LEMASCON 1774 : 1 RIEU 1804 : 0
DENIS Vincent 1779 : 1 FOREST 1684 : 0
CHARTIER 1808 : 0 MANIVEAU 1673 :1
GEROTHWOHLT 1731:1 LUIS : 1551 : 0
DAVAL 1550 : 0 BAUR 1553 : 1
LLAMAS C 1353 : 1 FRAISSE 1380 : 0
DENIS A 1009 : 0 GARRIC 1099 : 1

 

 

BONNE ANNEE 2020

 

Bonne et heureuse année à tous les membres du Club, que 2020 soit l’occasion de beaucoup d’Echecs et peu d’échecs . Pour une bonne année il serait souhaitable que tous les hôtels de Cahors soient fermés par décision administrative sauf bien sûr le JEAN XXII et le TERMINUS ainsi submergés par la demande . Nous souhaitons aussi que toutes les personnes de Cahors, prises de folie subite , se mettent à écrire des lettres
à tout va, et toutes envoyées par la poste , Guy 2 serait ainsi le Roi des lettres . Que tous les montalbanais , soient victimes d’une épidémie nécessitant en urgence une hospitalisation entraînant une expansion rapide de l’hôpital . Pour Tristan et Hugo , il serait souhaitable que l’un cesse avec son insolente réussite dans le tournoi Principal, et que l’autre comprenne que parfois ses coups sont source de stress dans ce même tournoi . Dans ce monde parfait Michelangelo réserverait la Samisch lorsqu’il joue contre d’autres Clubs et non plus dans le Championnat du Lot qui se jouerait le vendredi soir lorsque Stéphan ne voit rien . Vincent serait très occupé par le nouveau Club de Castelnau .Enfin Cruella ne serait plus Cruella mais Barbotine ange gardien .