VINCENT : EN FORME OLYMPIQUE

Ce week-end c’est une forte délégation cadurcienne qui a participé au tournoi d’hiver de Rodez en 6 rondes, 1h+30s sur deux jours . La capitale ruthénoise a littéralement été assiégée par la famille Denis représentant à eux seuls 10% des participants au tournoi . Les belles infrastructures de la MJC en contre-bas de la route mais sur les hauteurs de la ville étaient propices aux exploits . Pour preuve Vince alias César accompagné de Alexandra, Karine et Aurele finira 8° avec le même nombre de points que le second soit 4,5 pts . C’est que le professeur d’échecs à ses heures sur You tube n’aime pas recevoir de leçons les affaires sérieuses venues . Il regrettera longtemps cette partie nulle en dernière ronde , pourtant largement à sa portée , qui le prive d’une place méritée de seul second à demi point du premier ; Vincent gagne tout de même le premier prix des moins de 1800 élos .Nous avons assisté à la lutte fratricide entre Alexandra et Aurele, question de suprématie familiale pas encore réglée puisque les deux protagonistes ont dû partager les points .

SAINT CERE :CAHORS PLUS FORT

 SAINT CERE :CAHORS PLUS FORT    

          Si le terme de derby est à l’origine destiné au monde hippique, ce ne sont pas des canassons que l’équipe de Cahors a envoyé à St Céré . Il est vrai que le Président avait depuis longtemps annoncé la couleur , affirmant haut et fort à qui voulait l’entendre que la victoire était obligatoire .Question de suprématie lotoise et familiale tant les deux équipes se connaissent . Les cadurciens ne se sont pas cantonnés à envoyer leurs meilleurs chevaux, puisque avant même le début des hostilités, le match des supporters était incontestablement gagné par Cahors , venus par cars complets.

            Au premier échiquier Michelangelo était opposé à Philippe,emblématique personnage du club de St Céré . C’est que l’homme est impressionnant tant par ses qualités devant l’échiquier que par sa corpulence , et celui qui ne le connait pas sera content de l’affronter sur 64 cases plutôt que dans un combat de boxe … bien mal lui en prendrait . Mais Michelangelo allait nous démontrer qu’il était un cheval de race et ne s’en est pas laissé conter . L’affrontement eut lieu sur la colonne d ouverte et vite colonisée par les pièces lourdes de Philippe. Ce dernier réussit même à obtenir un pion passé en d6 des plus dangereux . Lorsque Michelangelo , par un échange en f6 (CxFf6 et pion xf6 ) donnant ainsi aux blancs deux pions   passés liés ,certains observateurs ont pensé assister au suicide de Michelangelo mais celui-ci n’ était pas devenu fou et cette combinaison à première vue suicidaire , lui permit de replacer sa Dame et d’imposer ainsi la nulle par répétition des coups .Vincent en véritable roussin, prit le dessus petit à petit par une attaque Torre et le Pur-sang Hugo comme à son habitude, réussit à percer au centre par une attaque imparable . Face à l’ancien cadurcien Brège, Stéphan que nous ne qualifierons pas de carne ,privé très tôt dans la partie de sa Dame par une fourchette royale, mena une lutte des plus courageuse mais sans espoir .

HAEZEBAERT Ph 1924 : X BUSSACCHINI 1871 : X
BEDUS N : 1743 : 0 DENIS V 1779 : 1
BREGE JL 1632 : 1 THAMIER S 1804 : 0
MASSEI T 1455 : 0 LEMASCON H 1774 : 1
IMERAZENE H 1130 : 0 CHARTIER G 1808 : 1
VENTURA P 1199 : 0 NIVAT A 1737 : 1
BEDUS P 1009 : 0 GEROTHWOHL T 1730 : 1
ZIMMERMANN 1080 : 0 DAVAL C 1550 : 1

 

COUPE OCCITANIE : CAHORS QUALIFIE

Ce sont neuf équipes qui se sont retrouvées le samedi 2 février à Gaillac dans le beau complexe de la MJC, pour la Coupe Occitanie . Les cadurciens étaient représentés par quatre joueurs ( Hugo, Tristan,Carlos, Linda ) sous l’oeil avisé du coach Michelangelo dont les conseils s’avérèrent fort utiles . Hugo à l’échiquier 1 avait la lourde tâche d’affronter les meilleurs et il faut souligner sa belle performance , notamment face à Antao A ., dont la valeur n’est à plus démontrer et avec qui il a réussi à partager les points . Hugo et Tristan finissent avec 4,5 pts, Carlos 2,5 pts, Linda 1pt L’équipe classée 3° se qualifie pour la phase suivante .

 

LES 20% DE DON SALLUSTRE

C’est une équipe cadurcienne diminuée qui s’est rendue à Aubin en Aveyron pour la ronde 3 de la NIV . Ni l’absence de quatre joueurs cadres, ni la présence de Dominique Leygue dans l’équipe adverse considéré comme l’un des 100 meilleurs joueurs français, n’a entamé la bonne humeur des locataires de la rue Clémenceau . Cette rencontre était également l’occasion de retrouvailles, puisque l’ancien cadurcien exilé à Figeac à l’inter-saison, a bien signé sa licence à Aubin. Et voilà notre fameux figeaco-aubinois, et néanmoins ami lancé dans une campagne de provocations des plus amicale , les jours précédant le match, nous adressant jour après jour par mail le compte à rebours de la partie .Tout a commencé devant l’hôtel Jean XXII par quelques gâteaux en forme de cœur préparés par Cruella , ce qui n’a pas échappé à notre capitaine Michelangelo qui en a réclamé immédiatement 20% au titre des impôts , découvrant ainsi son lien de parenté avec le fourbe et machiavélique Don Sallustre , le fameux héros de Victor Hugo .
Après un petit voyage d’à peine deux heures au cours duquel Gilles le conducteur du premier véhicule a montré quelques signes de faiblesse inquiétants , c’est au pied de la mine à ciel ouvert « La Découverte » que nos joyeux lurons ont déjeuné ; un repas, qui à n’en pas douter, fera date dans les annales du club .Sébastien, arbitre de la partie donna le coup d’envoi à 14H15 . A L’échiquier 1 Don Sallustre en capitaine-sacrifice avait la lourde tâche d’affronter D Leygue , nul ne sait s’il a réclamé 0,2 du point . A noter les très belles parties de Hugo et de Vincent, ce dernier encouragé discrètement par Aurelle et ses petites tapes dans le dos prouvant ainsi que l’on peut être fils sans être cruel …ça fait rêver ! . César Vincent a littéralement pris d’assaut les lignes adverses , prenant l’avantage dès le départ par plus d’espace cueillant les noirs sur leur starting -block comme à Pearl Harbor . Le général, plus Hugo que jamais dans une finale de fous de couleurs opposées théoriquement nulle, armé d’une patience inouïe dont on parlera à coup sûr dans le Landerneau , n’avançant qu’après avoir tout assuré , réussit à rendre ses deux pions passés et liés irrésistibles au terme d’une partie d’usure de 5H30 . Christophe largement gagnant,a ruiné ses légitimes espoirs en laissant son fou pourtant idéalement placé en h6 mais sans défense . Les acteurs se sont quittés sur un partage des points :

AUBIN:4 CAHORS : 4

BUSSACHINI 1871 : 0 LEYGUE 2283 : 1
LEMASCON 1774 : 1 RIEU 1804 : 0
DENIS Vincent 1779 : 1 FOREST 1684 : 0
CHARTIER 1808 : 0 MANIVEAU 1673 :1
GEROTHWOHLT 1731:1 LUIS : 1551 : 0
DAVAL 1550 : 0 BAUR 1553 : 1
LLAMAS C 1353 : 1 FRAISSE 1380 : 0
DENIS A 1009 : 0 GARRIC 1099 : 1

 

 

BONNE ANNEE 2020

 

Bonne et heureuse année à tous les membres du Club, que 2020 soit l’occasion de beaucoup d’Echecs et peu d’échecs . Pour une bonne année il serait souhaitable que tous les hôtels de Cahors soient fermés par décision administrative sauf bien sûr le JEAN XXII et le TERMINUS ainsi submergés par la demande . Nous souhaitons aussi que toutes les personnes de Cahors, prises de folie subite , se mettent à écrire des lettres
à tout va, et toutes envoyées par la poste , Guy 2 serait ainsi le Roi des lettres . Que tous les montalbanais , soient victimes d’une épidémie nécessitant en urgence une hospitalisation entraînant une expansion rapide de l’hôpital . Pour Tristan et Hugo , il serait souhaitable que l’un cesse avec son insolente réussite dans le tournoi Principal, et que l’autre comprenne que parfois ses coups sont source de stress dans ce même tournoi . Dans ce monde parfait Michelangelo réserverait la Samisch lorsqu’il joue contre d’autres Clubs et non plus dans le Championnat du Lot qui se jouerait le vendredi soir lorsque Stéphan ne voit rien . Vincent serait très occupé par le nouveau Club de Castelnau .Enfin Cruella ne serait plus Cruella mais Barbotine ange gardien .

BLITZ DE NOËL : STEPHAN LE PRESIDENT ROI

Ce vendredi avait une dimension particulière, bien palpable à l’agitation tout à fait inhabituelle qui régnait au deuxième étage de la rue Clémenceau . En effet c’était non seulement jour de blitz certes, mais blitz de Noël avec la traditionnelle collation de fin de partie . Guy R arborait la coiffe rouge illuminée du père Noël . Les participants venus nombreux, étaient rapidement placés par Hugo le Général . Le signal de départ fut quelque peu différé de par le retard de Guy 2 , rien d’étonnant à ceci, si ce
n’est que sa présence était de la plus haute importance puisqu’il nous avait fait la promesse de ramener des gâteaux d’un récent voyage en Allemagne . Notre fameux énergumène arriva avec plus de 45 minutes
de retard et nous apprîmes plus tard que les gâteaux allemands étant perdus ou introuvables il dut à plus de 21h courir les magasins, ouf ! heureusement avec succès . C’est Stéphan notre Président , vainqueur avec 10 pts sur 11 , qui fut déclaré Roi du blitz créant ainsi la singularité d’une association bien étrange : Président/Roi .Hugo avec 9 points arrive second suivi
de Tristan, Guy 2 et Linda .Nous finîmes par déguster les sucreries de Guy 2 , ce dernier n’étant pas dispensé de retrouver les gâteaux allemands et de les amener pour le blitz du 10 janvier prochain.

CHAMPIONNAT DES JEUNES

ECHECS Championnat des Jeunes
Ce dernier dimanche avant les vacances de Noël était consacré au championnat départemental des jeunes. Plus de 30 joueurs venus de tous les clubs lotois se sont affrontés en 3 tournois distincts en 5 rondes:Poussins/petits poussins à la cadence de 20 min + 5 s/coup, pupilles et benjamins/minimes en 25 min + 10 s/coup. Commencé à 10h, le championnat s’est terminé à 16h par la remise de prix à tous les participants. Voici les champions du Lot 2020 : En minimes Elodie Ichard de Prayssac, en benjamins, Hedi Imerazene de Saint-Céré, en benjamines Tabatha Drumez de Prayssac alors que son frère Darius s’impose chez les   pupilles. En poussins, encore un prayssacois, Claude O’Reilly écrase la concurrence avec 5 points sur 5. Saint-Céré est à l’honneur avec le titre de Gladys Courdurie en poussines et de Perle Bedus-Everaerd en petites poussines. Léo Neuillet sauve les cadurciens en remportant le titre
en petits poussins. Tous ces joueurs sont qualifiés pour le championnat régional d’Occitanie qui se déroulera à
Narbonne du 19 au 22 février en compagnie des joueurs suivants qui ont obtenu les points suffisants pour se qualifier : Pénélope Drumez de Prayssac, Aurèle Denis, Harutyun Petrosyan, Thibo Mispouillé, Zacharie Itier, Nino Nieullet tous de Cahors. Qualifiés encore, les figeacois Charles
Semperlotti, Louis Serre, Adam Sekkal, Emile Peyre et Léon Noël ainsi que Yann Bonnin de Saint-Céré. Le président du comité remercie Thierry, Tristan, Vincent et Carlos pour leur arbitrage précis et pédagogique ainsi que tous les clubs qui ont fait un bel effort de participation.

fait par Denis Nouvel

 

 

COUPE LOUBATIERE : DAME NOIRE ET LES GUY

 

« GUY OUTRAGE, GUY BRISE, GUY MARTYRISE, MAIS GUY LIBERE »

Trois équipes se sont rencontrées dans le cadre de la Coupe Loubatière ce dimanche .Cahors présentait deux équipes peaufinées par l’éternel Guy Rouqual , la compétition eut lieu à Prayssac sous l’oeil avisé du Général Hugo , appelé de toute part pour analyser les parties . Dès la première ronde nous avons assisté à une véritable lutte entre Linda et Guy Rouqual embarqué dans un grand roque des plus discutable . Selon la légende, ceux qui prononcent le nom de la Dame Noire la voient apparaître et meurent dans d’atroces souffrances . Guy ne voulait pas mourir, et il n’est pas mort, mais les atroces souffrances  il les a connues tant il fut attaqué , harcelé ,acculé et rapidement les souffrances ont pris des accents de torture. Mais le papi a défendu avec l’énergie du désespoir , et son expérience de  vieux briscard a encore parlé, lorsque notre terrible sorcière emportée dans sa folie meurtrière vit tour à tour son fou coincé et pris , sa Dame enfermée et prise . Puis c’est Guy Dehaine qui vit apparaître la Dame Noire , il dut lui aussi lutter pour survivre avant d’accepter une nulle inespérée et libératrice .Guy Rouqual à peine remis de ses émotions dut affronter Denis ; les deux vieux lascars, compères de randonnée pédestre le jeudi , adversaires le dimanche devant un échiquier ; cette partie, d’un autre âge , tourna à l’avantage du prayssacois . A noter l’échange entre Rachel et karine , belle partie entre filles du même club à l’issue de laquelle karine l’a emporté . Bon sang ne saurait mentir ! Enfin Guy 2 resta maître dans son duel face à Carlos . C’est l’équipe de Cahors 1 ( G Dehaine , Guy Rouqual, Karine Denis, Aurelle Denis) qui fut déclarée gagnante et qualifiée pour le tour suivant .  

BLITZ DE NOVEMBRE : STEPHAN LE RETOUR

C’est dans un climat de fête que s’est déroulé l’incontournable blitz mensuel, maintenant bien encré dans la tradition du club . Les participants venus plus nombreux qu’à l’habitude ne s’y sont pas trompés , il est vrai que c’était le retour de Stephan , absent depuis trois mois . Guy le centenaire, a réclamé les pendules de son époque ,celles d’un autre âge, les pendules tic-tac et comme à son habitude il a voulu être pivot justifiant cette demande par le fait qu’il est le plus âgé, ce que personne ne conteste .Stéphan n’a pas manqué son retour puisqu’il finit premier avec 9 pts sur 9 suivi par Gilles 7 pts le podium étant complété par Hugo, Christophe et Carlos tous les trois avec 5 pts .C’est notre porte-parole Hugo qui comme a son habitude a proclamé les résultats après avoir salué le retour de Stéphan et sans citer le nom du dernier.

CAHORS AVEC LES HONNEURS

 

Il n’y avait qu’un seul proxénète dans l’équipe de Cahors qui s’est rendue ce dimanche sur les bords de la Garonne à Toulouse , rue Bayard .Cette rue célébrissime pour son activité plus que séculaire et très peu orthodoxe , a été le théâtre de la ronde 2 de l’inter-club .Ce déplacement s’avérait des plus périlleux tant le club toulousain aux ambitions fort légitimes, fait figure d’ogre dans ce groupe . Ces craintes furent confirmées à la lecture de la feuille de match, le club toulousain alignant sur les quatre premiers échiquiers des joueurs aux références impressionnantes .Ce fut donc mission impossible pour Michelangelo, Gilles, Vincent et HUGO. Cependant les victoires de Guy et de Carlos, combinées avec la très belle partie d’un Tristan des grands jours, laissaient entrevoir un inespéré match nul . Christophe, face à un joueur aguerri et accrocheur semblait tenir le choc mais ne réussit pas à percer et dut partager les points très logiquement . Les cadurciens s’inclinent 4-3 .

LA CROISADE DES ALBIGEOIS

 

C’est au pied de la célèbre cathédrale Sainte-Cécile que nos joueurs d’échecs se sont rendus le 11 Novembre dernier . De quoi raviver certains souvenirs puisque Guy avait déjà participé à la croisade contre le catharisme . Cette fois-ci il s’agissait de l’incontournable tournoi rapide celui d’Albi .Ce sont pas moins de 130 joueurs venus des quatre coins de la Région dont 9 cadurciens (Denis, Tristan,Hugo,Michelangelo,Guy,Linda, Aurele et Carlos) .
Dans le tournoi A Vincent Denis finit à la 16° place et meilleur cadurcien ce qui donne un aperçu du niveau des participants . Dans le tournoi B, le très expérimenté Guy a longtemps fait figure de vainqueur, jouant table 1, mais ne tenant pas la distance, il s’écroule quelque peu sur la fin et finit 10° et meilleur cadurcien . A noter la première participation et les premiers points marqués par Rachel au cours d’un tournoi officiel ; nous pouvons ainsi mesurer le chemin réalisé par notre si discrète enseignante .
Linda avec 3,5 points décroche le prix de première féminine .

TOURNOI PRINCIPAL : EGO HUGO

 

Si Victor Hugo affirmait « ego Hugo » ( moi Hugo ), Hugo Lemasçon a bien mérité le droit d’affirmer : « ego Hugo generalis », ( moi Hugo Général ) . Certes Léopold Hugo,père de Victor était Général d’Empire mais Hugo Lemasçon est sans aucun doute le Général sur un champ de bataille bien particulier,celui où les morts ressuscitent, celui des 64 cases, noires et blanches .
Le tournoi Principal à peine commencé Hugo a déjà pris une sérieuse option à sa propre succession ayant déjà défait plusieurs des principaux prétendants à la victoire finale ,et ce à la faveur d’une stratégie largement éprouvée consistant à attaquer au centre après avoir attiré son adversaire sur les ailes prenant Austerlitz comme modèle .
C’est un étonnant Guy Rouqual que notre Général dut affronter en premier, le grand-père des échecs, le papi aux cheveux blancs , en passe de remplacer Jeanne Calment , puisa en lui l’énergie de rendre coup pour coup plusieurs heures durant ,très éprouvantes pour ses vieux os,repoussant le Général dans ses derniers retranchements, avant, à bout de souffle, de courber l’échine, sans démériter toutefois .Puis c’est son rival historique, Tristan, qui dut rendre les armes face à Hugo au terme d’une partie si disputée que les deux compères finirent tard dans la nuit ; le monstre de St Urcisse optant pour une Est-Indienne des plus dangereuse, Hugo choisit le grand roque pour lancer ses troupes sur l’aile Roi mais s’exposa par la même occasion au feu de ce diable de Tristan sur la diagonale a1-h8 ouverte et bien contrôlée par ce dernier . Enfin victoire face au néo-cadurcien Vincent, tout nouveau Champion du Lot en rapide et nouveau César . Tout commença de la plus mauvaise manière pour notre Général si malmené qu’il en perdit une pièce , mais menant un combat des plus héroïque il réussit à tenir bon pour arriver en finale où il prit définitivement le dessus . A noter l’exploit de Linda dite Cruella d’enfer mettant à profit une erreur de Guy le papi pour arracher une victoire des plus surprenante , au point qu’il se murmure que Guy pourrait très prochainement devenir locataire de la résidence d’Olt .

Les résultats à ce jour :

Hugo – Guy : 1-0 Linda – Guy : 1-0
Hugo – Tristan : 1-0 Hugo – Vincent : 1-0
Carlos – Hugo : 0,5 – 0,5 Tristan – Karine : 1-0

VINCENT CESAR 

 

 ” Veni, vidi, vici” à peine arrivé le néo-cadurcien , valises justes posées, licence signée le voilà Champion  du LOT en rapide . Excusez du peu ! l’échiquier  n”est pas Zéla ( théâtre de combats romains ) et Stéphan n’est pas Pharmace, Vincent n’est pas Jules mais il est  bien César ! Les lauriers, il ne les a pas volés, même si pour accoucher de la Victoire il dût ferrailler dur .Nous avons assisté au duel au sommet qu’il a livré à Stéphan Champion 2018-2019 , véritable guerre des nerfs , au cours de laquelle à un coup près la victoire pouvait changer de camp . Et que dire de la victoire sur Hugo en manque de temps mais très proche de tout faire basculer lui aussi ?  Vincent est le nouveau César , Ave César!  Mais l’effet de surprise ne jouera plus, et ses challengers nombreux , alors même que  se  profile le Championnat de parties longues véritable baromètre  de la discipline.. Vincent doit faire attention, car derrière chaque César se cache un Brutus.