Pour voir tes yeux

 

S’il se pouvait qu’avec ce virus on en finisse
Je pousserais mes pions, pour des moments retrouvés,
Quand bien même devrais-je en un dernier sacrifice
Embrasser Rouqual, je jouerais comme un déraciné.

Pour voir tes yeux , mon échiquier je donnerais,
Gagner en confiance, oublier la souffrance,
Quand bien même devrais-je le diable vénérer,
Je garde dans mon cœur une belle espérance.

Je jouerais nuit et jour, je jouerais à perdre l’âme,
Quand bien même devrais-je les arbitres aduler,
Je jouerais avec le coeur, te donnerais la Dame,
Jouerais même si je devais Tristan courtiser.

Je danserais, je chanterais avec mes pièces,
Promis, te laisserais les blancs, irais me confesser.
Quand bien même devrais-je jouer avec gentillesse ,
Je jouerais pour échanger, pour ne plus me confiner.

Vendredi 29 janvier 21h en 5+2 : https://lichess.org/tournament/C1z8WGHp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *