SAINT CERE :CAHORS PLUS FORT

 SAINT CERE :CAHORS PLUS FORT    

          Si le terme de derby est à l’origine destiné au monde hippique, ce ne sont pas des canassons que l’équipe de Cahors a envoyé à St Céré . Il est vrai que le Président avait depuis longtemps annoncé la couleur , affirmant haut et fort à qui voulait l’entendre que la victoire était obligatoire .Question de suprématie lotoise et familiale tant les deux équipes se connaissent . Les cadurciens ne se sont pas cantonnés à envoyer leurs meilleurs chevaux, puisque avant même le début des hostilités, le match des supporters était incontestablement gagné par Cahors , venus par cars complets.

            Au premier échiquier Michelangelo était opposé à Philippe,emblématique personnage du club de St Céré . C’est que l’homme est impressionnant tant par ses qualités devant l’échiquier que par sa corpulence , et celui qui ne le connait pas sera content de l’affronter sur 64 cases plutôt que dans un combat de boxe … bien mal lui en prendrait . Mais Michelangelo allait nous démontrer qu’il était un cheval de race et ne s’en est pas laissé conter . L’affrontement eut lieu sur la colonne d ouverte et vite colonisée par les pièces lourdes de Philippe. Ce dernier réussit même à obtenir un pion passé en d6 des plus dangereux . Lorsque Michelangelo , par un échange en f6 (CxFf6 et pion xf6 ) donnant ainsi aux blancs deux pions   passés liés ,certains observateurs ont pensé assister au suicide de Michelangelo mais celui-ci n’ était pas devenu fou et cette combinaison à première vue suicidaire , lui permit de replacer sa Dame et d’imposer ainsi la nulle par répétition des coups .Vincent en véritable roussin, prit le dessus petit à petit par une attaque Torre et le Pur-sang Hugo comme à son habitude, réussit à percer au centre par une attaque imparable . Face à l’ancien cadurcien Brège, Stéphan que nous ne qualifierons pas de carne ,privé très tôt dans la partie de sa Dame par une fourchette royale, mena une lutte des plus courageuse mais sans espoir .

HAEZEBAERT Ph 1924 : X BUSSACCHINI 1871 : X
BEDUS N : 1743 : 0 DENIS V 1779 : 1
BREGE JL 1632 : 1 THAMIER S 1804 : 0
MASSEI T 1455 : 0 LEMASCON H 1774 : 1
IMERAZENE H 1130 : 0 CHARTIER G 1808 : 1
VENTURA P 1199 : 0 NIVAT A 1737 : 1
BEDUS P 1009 : 0 GEROTHWOHL T 1730 : 1
ZIMMERMANN 1080 : 0 DAVAL C 1550 : 1

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *